Cameroun, Yaoundé (2019-2021)

Utilisation pédagogique des jardins scolaires

Contexte et démarrage du projet - 2018/2019 

Après une période de concertation et d'analyse - comme nous le faisons toujours dans nos réponses à des demandes de collaboration - Esf s'est engagé dans un projet ambitieux au Cameroun. La demande est venue de l'association IDAY-Cameroun, relayée par IDAY International, financée par un sponsor néerlandais la Turing Foundation. Durée de la collaboration : trois ans (2019-2021).

Le projet a pour ambition le soutien, dans toutes les écoles primaires du Cameroun, de la plantation de l'Artémisia annua, plante médicinale connue en Asie depuis des milliers d'années pour son efficacité contre le paludisme. En effet, cause de très fréquentes absences tant des élèves que des enseignants, cette maladie peut être soignée, voire évitée, par l'absorption en tisane de l'Artemisia : facile à cultiver, facile à transformer en boisson et donc très peu onéreuse. Informés des compétences d'Esf en jardins scolaires pédagogiques (JSP), les initiateurs du projet Artémisia nous ont sollicités pour y ajouter le volet didactique. Accord unanime des membres du CA d'Esf.

Dès 2018, une équipe se constitue en Belgique chargée de prendre les contacts utiles avec les enseignants camerounais intéressés par des sessions de formation durant les périodes de congé en 2019, 2020 et 2021. Sur place, c'est l'équipe IDAY-Cameroun qui coordonne le choix des écoles, l'organisation des rencontres, les communications par WhatsApp, les échanges de leçons, de photos, de vidéos.

 

Mission exploratoire - Printemps 2019

Au printemps 2019, Ursula Hammer et Jean Schmit réalisent une visite exploratoire dans le but de :

  • Cameroun Yaoundé avril 2019
  • Cameroun Yaoundé avril 2019
    Cameroun Yaoundé avril 2019

    - rencontrer les autorités politiques et pédagogiques, y compris le ministre de l'Enseignement de base,
    - rencontrer les membres de l'équipe d'IDAY Cameroun et les directions des écoles partenaires;
    - rencontrer les enseignants motivés à participer à une formation aux jardins scolaires pédagogiques;
    - visiter les écoles, les terrains à transformer en jardins;
    - établir avec les enseignants le programme de formation de l'été;
    - déterminer les lieux de formation.

     

  • IMG-20190611-WA0004
  • IMG-20190611-WA0004
    IMG-20190611-WA0004

     

    Première mission active sur le terrain à Mfou, au Nord de Yaoundé - Eté 2019

    Jean Schmit et Régine de Coster réalisent la 1ère session de formation à Mfou à une vingtaine de km au nord de Yaoundé, durant l'été 2019. Une vingtaine de stagiaires, instituteurs, institutrices, directeurs, directrices, viennent de 6 écoles primaires, privées, catholiques, publiques ou bilingues, du Centre, de l'Est et de l'Ouest du pays qui s'engagent à cultiver l'Artemisia dans leurs jardins scolaires et d'y pratiquer des activités d'apprentissages scolaires avec leurs élèves.

    Les enseignants stagiaires sont répartis en deux groupes travaillant en alternance avec les formateurs d’ESF : activités « scientifiques » d’une part, « littéraires » d’autre part.

  • ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (22)
  • ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (22)
    ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (22)
    Activités scientifiques : unités de mesure utiles au JSP, la construction et l’utilisation du m2 didactique et du triangle rectangle, les besoins vitaux des plantes, l’indispensable collaboration entre l’homme et la nature, le cycle de l’eau et le temps de percolation de l’eau dans différents sols (sable, argile, terre arable).

    Des traces de toutes ces activités ont été distribuées aux enseignants stagiaires sous forme de consignes, de dessins, de fiches pédagogiques. Comme toujours chez Esf, ces supports écrits, sont bien des aide-mémoires et non des directives à appliquer de manière rigide. Chaque stagiaire doit se les approprier et surtout les adapter à ses élèves.

    Yanou

  • ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (23)
  • ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (23)
    ESF IDAY TURING Cameroun 16-26 aout 2019 (23)
    Activités littéraires : les stagiaires découvrent la brochure illustrée « Yanou a le palu » entièrement produite au Cameroun (texte, illustration, édition), la réalisation de l’interview d’un spécialiste de l’Artemisia, l’application du schéma narratif, l’analyse d’un conte (« Jack et le haricot magique »), sa théâtralisation (découpage en scènes et présentation), la pédagogie des grands groupes (théorie et échanges), la récolte de mots en rapport avec l’agriculture lors d’une classe-promenade au marché, leur mise en commun et leur classement selon le genre, puis selon les champs sémantiques, l’appropriation et la mémorisation du vocabulaire par des activités ludiques et participatives (alphabet végétal, définitions, création de mots-croisés, élaboration de référentiels, mimes, etc…) ; ils prennent le temps de créer des figurines en lien avec les jardins.

    Riches de cette première expérience, les enseignants stagiaires comptent bien en faire bénéficier leurs élèves dès la rentrée scolaire 2019. Ils s'engagent également à faire connaitre les jardins scolaires pédagogiques à leurs collègues, à leurs directeurs et inspecteurs. Nous les y encourageons, bien sûr, et restons en contact avec eux. Rendez-vous est pris pour la 2e session de formation en été 2020.

    Pour plus de photos et descriptions, voir : Carnet de route n° 80 décembre 2019 (PDF) 

     

    Deuxième mission - Eté 2020 - Année COVID 19 : Confinés oui, inactifs non !

    En temps normal, dès la mi-juin, les billets d'avion, les visas, les supports didactiques, sont déjà dans les valises prêtes à être bouclées pour rejoindre les collègues camerounais en formation d'été. En temps normal, oui, ... mais voilà : le covid-19 a croisé nos chemins, tant en Belgique qu'en Afrique. Et nos plans sont bouleversés.

    Bouleversés mais pas anéantis. Nous avons imaginé d'autres manières de travailler, d'organiser nos activités, d'échanger - par vidéos, photos, courriels, WhatsApp - les réalisations déjà bien entamées dans les jardins scolaires pédagogiques, à Bangangte, à Mfou ou ... à Bruxelles.

    JSP 1Des techniques audiovisuelles 2.0

    Avant le confinement déjà, les collègues enseignants camerounais s'étaient lancés dans la création d'un groupe WhatsApp auquel s'inscrivent de plus en plus de partenaires actifs. Il n'y a pas une semaine sans que des photos et des vidéos soient partagées. Le confinement a au moins cela de positif, d'avoir renforcé cette pratique audiovisuelle. Du travail d'amateurs ? Sans doute, mais qui va s'améliorant de jour en jour : un meilleur angle de vue, une meilleure prise de son, des séquences plus courtes et plus variées. Cela aussi s'apprend. Par la pratique justement : learning by doing sur la toile. Comme au jardin !

    Des enseignants bénévoles

    Depuis mars – avril 2020, dans les écoles partenaires du Cameroun, comme dans bien d'autres écoles d'Afrique et d'Europe, les élèves sont restés à la maison. Les professeurs aussi. Mais pas tous. Quelques-uns, masqués, gantés, se sont organisés pour assurer un suivi dans les jardins potagers qu'ils avaient initiés avec leurs élèves en septembre 2019. Conscients de l'importance d'un entretien minimal de ces plantations, des enseignants, des directeurs, des directrices ont organisé des tournantes pour sarcler, arroser, désherber, récolter les premiers légumes. Bref pour poursuivre le travail commencé. Et ils nous envoient des traces de leurs activités. Bravo les profs !

    Des responsables stimulants

    Salomé, Michel, Jean-Pierre, Seke, Pascal et d'autres, ...tous initiateurs du projet depuis 2018, s'emploient eux aussi à entretenir le feu sous la marmite des JSP : par des visites « virtuelles » sur le terrain, des échanges de courriels d'encouragement, des conseils pratiques de culture de l'Artémisia (si « capricieuse » selon les terrains, nous dit-on) et tout récemment, en mai 2020, par l'organisation d'un concours du « plus beau JSP » de l'année ! Et ça marche : les enseignants se prennent au jeu, photographient, filment, interviewent, alimentent WhatsApp de leurs témoignages. Ainsi tout le monde en profite.

    JSP 2Et les élèves... ?

    Inutile de se mentir. Ils sont les grands « perdants » de cette crise sanitaire, là-bas comme ici, dans les JSP comme en classe, depuis mars en tout cas, période durant laquelle ils allaient pouvoir bénéficier du fruit de leur travail au potager scolaire. Mais toute l'année n'est pas à « jeter » : entre septembre 2019 et mars 2020, nous avons vu des élèves s'activer bénévolement dans les JSP : défricher des lopins de terres en jachère, les « découper » en parcelles géométriques, les protéger des pluies orageuses, les amender, les semer, les entretenir régulièrement. Certaines écoles ont même constitué des « clubs d'élèves » chargés de l'entretien des JSP durant les semaines de confinement.

     

    Et demain ... ?

    JSP 3Un reconfinement prolongé ayant donc rendu impossible toute session de formation avec des formateurs d'Esf en été 2020, les responsables du projet décident de reporter la session de formation avec Esf à l'été 2021. Qu'à cela ne tienne. Les responsables camerounais décident d'organiser des séminaires de formation aux JSP avec l'aide des enseignants stagiaires Esf de l'été 2019. Du 16 au 26 septembre 2020, durant 2 journées par région (Centre, Est, Ouest), 26 écoles (18 nouvelles et 8 anciennes) représentées par un directeur ou par un enseignant, 14 Inspecteurs d'Arrondissement et Animateurs Pédagogiques, 3 Inspectrices et Inspecteurs Coordonnateurs Régionaux des Enseignements s'initient collégialement aux méthodes d'enseignement dans un JSP et à la culture de l'Artémisia annua. Chaque séminaire se termine par la remise de matériel de jardinage et de plants de fruits, d'agrumes et de légumes à hautes valeurs médicinales et nutritives aux écoles nouvellement engagées dans le projet.

    Heureuse application de la pratique du relais/tuilage préconisée par Esf au terme de tous ses projets !

    Des vœux pour 2021

    Des vœux de santé retrouvée, de paix sociale et politique, de bonheur pour tous, sont échangés de part et d'autre, en cette fin d'année 2020 vraiment « spéciale ». Puisse 2021 nous permettre de franches retrouvailles pédagogiques.

     

    JSP 4

    Regardez la vidéo réalisée par I-Day, témoin du travail et du partenariat avec Esf Belgique (Teachers without Borders Belgium).